Exposition Le canon et l’éprouvette, La faculté des sciences de Marseille de 1914 à 1918

La présente exposition s’inscrit dans le cadre des célébrations du Centenaire de la Première Guerre Mondiale qui en cette année 2016 verra comme temps forts les commémorations nationales des deux grandes batailles de Verdun et de la Somme en 1916.

Le Département sciences et technologies d’Aix-Marseille université s’associe à cet hommage et vous propose de découvrir, les différents aspects de la vie universitaire à la Faculté des Sciences de Marseille, à travers des documents d’archives, des objets et des ouvrages de cette période, conservés dans les fonds patrimoniaux de la bibliothèque universitaire de Saint –Charles.

En 1911 sur le plateau Saint-Charles, à proximité de la gare, débutent  les travaux de construction dite  de  la « nouvelle faculté » des sciences. Mais dès le commencement  du conflit,  le port de Marseille devient la plaque tournante d’importantes troupes de multiples nationalités qui combattent sur le front français mais aussi sur le front oriental.

Le campement de la 16e compagnie du Train sur le plateau Saint-Charles, 1914. Edouard Cornet. Archives de Marseille AMM 115Fi 1390
Le campement de la 16e compagnie du Train sur le plateau Saint-Charles, 1914.
Edouard Cornet. Archives de Marseille AMM 115Fi 1390

Beaucoup  de blessés affluent aussi et la Faculté est réquisitionnée. L’armée ainsi qu’un hôpital s’installent sur le site. Saint-Charles fait partie des hôpitaux temporaires qui renforcent les établissements militaires ou civils permanents de la ville. Durant la guerre on dénombre près de 4 millions d’hommes qui transiteront par Marseille.

La Faculté des sciences lors du conflit paye un lourd tribut en pertes humaines. Cela atteint aussi bien les étudiants, enseignants et agents de l’université.

L’activité scientifique et intellectuelle reste cependant active et voit durant cette période paraître un nombre non négligeable de publications scientifiques ainsi que le maintien de la continuité des cours.

Plusieurs enseignants de la Faculté seront mis directement à contribution pour l’effort de guerre. En rapport avec leurs travaux et recherches, ils participent activement à différentes études et mises en applications sur le théâtre des opérations, créant de multiples appareils de détections, des postes mobiles de radiographie, ou apportant leurs compétences aux recherches en balistique, mais aussi en chimie, dans l’élaboration d’explosifs.

Cette guerre donne naissance à une « science moderne » notamment avec l’utilisation des gaz chimiques mais aussi avec une multitude d’innovations dévastatrices. Elle se met au service des armées en étroite collaboration avec l’industrie et  s’éloigne  de son idéal de « pureté » et d’universalité.

L’exposition sur la Grande Guerre intitulée « Le canon et l’éprouvette: la faculté des sciences de Marseille, 1914-1918 » se tient du mardi 29 mars au 15 juin 2016 sur 4 sites:

– du mardi 29 mars au vendredi 29 avril 2016 à la BU Saint-Charles

– du lundi 02 mai au vendredi 13 mai 2016 à la BU Saint-Jérôme

– du mardi 17 mai au vendredi 27 mai 2016 à la BU de Luminy

– du mercredi 07 juin au 21 juin au  Pharo au siège d’AMU

Entrée libre et gratuite


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *