L’herbier raconte ma ville

Film collectif sous la direction de Camille Goujon, avec des enfants de la Maison pour Tous Les Caillols (Marseille) – France, 2020, documentaire animé, 7’46

Accompagnés par un chercheur, des enfants découvrent leur quartier en partant en balade botanique au Parc des Mirabelles. Mais quelle est cette plante ? Quel âge a cet arbre ? C’était comment ici, il y a longtemps ? Questions de biodiversité, qui racontent aussi l’histoire de Marseille et de ses transformations.

 https://www.lped.fr/herbier-raconte-ma-ville.html

Artiste plasticienne et réalisatrice de films d’animations, Camille Goujon travaille depuis des années sur la question de la nature et la culture. Souhaitant partager son savoir-faire avec les jeunes du quartier des Caillols, elle a élaboré un film, image par image, en collaboration avec un scientifique botaniste.

Au mois d’août 2020, les enfants du centre aéré de la Maison pour Tous des Caillols ont ainsi découvert leur quartier par l’intermédiaire de ses plantes et des histoires qu’elles peuvent raconter. A travers des exemples pris dans les collections de l’université et l’observation des spécimens rencontrés sur le terrain, ils ont fabriqué un herbier qui a servi de support à la réalisation du film. A partir de ces histoires, ils ont réalisé un film à l’aide d’un appareil photo et d’un ordinateur.

Ce film est par « essence » un herbier animé : un « Folioscope. » En botanique, un herbier est une collection de plantes séchées et pressées entre des feuilles de papier en vue de leur étude scientifique. Un folioscope est un petit livre de dessins qui s’animent quand on les feuillète rapidement. C’est l’ancêtre du cinéma d’animation ! Ce film d’animation permet ainsi de donner vie à l’inanimé, permettant ainsi aux réalisateurs « en herbe » de prendre conscience que ce que l’on croit inanimé est bel et bien animé et vivant !

A une époque où l’urbanisme gagne du terrain sur les espaces agricoles et les espaces naturels, où la biodiversité végétale et animale s’appauvrit, ce film permet aux enfants d’avoir une autre lecture de leur quartier et de les sensibiliser à leur environnement immédiat par une approche scientifique et culturelle.



Citer ce billet
Bruno Vila (2022, 19 février). L’herbier raconte ma ville. Conserver, enseigner, chercher. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uxgv

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.