Tous les articles par Pierre Ponsot

« Les Jeudis de la BU » saison 2017

                                                          Les Jeudis de la BU

Les bibliothèques du département sciences et technologies du  service commun de documentation d’Aix-Marseille université propose chaque deuxième jeudi du mois, durant toute l’année universitaire, de découvrir le patrimoine de l’université, la culture scientifique, d’assister à une conférence ou à la présentation d’un livre publié par un enseignant chercheur.

                      Programme du  jeudi 11 mai 2017

Bibliothèque universitaire de Saint-Charles à 12h15  Conférence / Débats: Créer un pigment
Quelques étudiants de la Licence Sciences & Humanités présenteront le projet qu’ils ont réalisé durant 4 mois afin d’associer
la chimie et l’histoire de la peinture. Aussi vous présenteront-ils la
démarche expérimentale qu’ils ont mise en place dans le but de synthétiser le pigment de leur choix, vous inviteront-ils à découvrir plusieurs de leurs échantillons et vous exposeront-ils quelques peintres célèbres qui ont utilisé ces pigments.

Marion Albert, Manon Bachelet, Hassina Bendrer, Hugo Casas, Benjamin Cassagne, Claire Chevrier, Esther Espinosa, Johanna Leulle, Marie Mondielli et Juliette Pierini

Bibliothèque universitaire de Saint-Jérôme 12h15                    Le plasma dans tous ses états !

Dans les laboratoires et dans l’industrie, mais aussi dans la vie quotidienne, les plasmas sont couramment utilisés. Plus de 98% de l’univers en est constitué. malgré cela le plasma ne nous est pas tellement familier ! Nous en discuterons autour de petites expériences sur les décharges électriques dans les gaz. »                  Pascal LAUQUE, MCF responsable du DUT GEII en alternance, IUT d’Aix-Marseille – IM2NP

Bibliothèque universitaire de Luminy à 12h15

Présentation d’un ouvrage sur les calanques de Marseille:
d’un passé industriel à un  présent tourné vers la biodiversité
> 12H15
Les calanques de Marseille offrent une
situation paradoxale de pollution passée et
présente et de forte biodiversité : que peut-on
en apprendre pour mieux gérer ce territoire
pour le futur ?
Isabelle LAFFONT-SCHWOB Enseignant-Chercheur
AMU/CNRS/IRD/UAPV
Pascale PRUDENT Maître de Conférences – Docteur en chimie de l’environnement – UFR 7376

 

 

« Les Jeudis de la BU » saison 2017

Les Jeudis de la BU

Les bibliothèques du département sciences et technologies du  service commun de documentation d’Aix-Marseille université propose chaque deuxième jeudi du mois, durant toute l’année universitaire, de découvrir le patrimoine de l’université, la culture scientifique, d’assister à une conférence ou à la présentation d’un livre publié par un enseignant chercheur.

Programme du  jeudi 12 janvier 2017

Bibliothèque universitaire de Saint-Charles à 12h15
DES INSTRUMENTS ARDENTS À LA FORMATION DES IMAGES POUR COMPRENDRE LA VISION ET LES COULEURS DE L’ARC-EN-CIEL
L’auteur du manuel “Bases d’optique géométrique”, paru en septembre 2016 aux Presses Universitaires de Provence, racontera pourquoi il a choisi de se baser sur l’histoire, la pratique, ainsi que sur les quatre étapes évoquées dans le titre de la présentation (Instruments ardents, Images, Vision, Arc-en-ciel) pour introduire les notions d’optique géométrique communément enseignées, afin d’en donner une vision plus profonde, vivante et compréhensible.

Olivier Morizot, Maître de conférences en Physique au Laboratoire PIIM

 

Bibliothèque universitaire de Saint-Jérôme à 12h15
AUTOUR DU GALET
Georges Bronner présentera l’exposition “Autour du galet”, affichée dans les BU sciences à partir du 11 janvier 2017. Cette exposition a été créée à son initiative et à celle de l’association Autour du galet Galaure

Georges Bronner, Maître de conférences en Sciences de la Terre (géologie structurale) – en retraite

 

Bibliothèque universitaire de Luminy à 12h15
La BU sort de sa Réserve, flânerie autour des livres rares de la bibliothèque universitaire
Parmi les trésors de la Réserve patrimoniale de la BU Saint-Charles, venez découvrir quelques très belles pièces d’un grand intérêt scientifique et esthétiquement superbes.

Pierre Ponsot,  Bibliothécaire-Responsable de la BU Saint-Charles

Ouvrages présentés:

Pierre-Joseph GARIDEL Histoires des plantes qui naissent aux environs d’Aix et dans plusieurs autres endroits de la Provence.Aix : Chez Joseph David, 1715

Jean LINDEN Lindenia.Gand : F. Meyer-Van Loo, 1885-1890

Pierre-Louis et Hippolyte-Marie CROUAN Algues marines du Finistère […].Brest : Crouan Frères, 1852

Florule du Finistère. Paris : Klincksieck, 1867

Joseph-Bernard de CHABERT-COGOLIN Voyage fait par ordre du roi en 1750 et 1751, dans l’Amérique septentrionale, pour rectifier les cartes des côtes de l’Acadie […].Paris : de l’Imprimerie royale, 1753

Jean-Baptiste DELAMBRE et Pierre MECHAIN Base du système métrique décimal, ou mesure de l’arc du méridien compris entre les parallèles de Dunkerque et Barcelone, exécutée en 1792 et années suivantes. Paris : Baudoin, Bachelier, 1806-1843

« Les Jeudis de la BU »

            Les bibliothèques du département sciences et technologies du  service commun de documentation d’Aix-Marseille université propose chaque deuxième jeudi du mois, durant toute l’année universitaire, de découvrir le patrimoine de l’université, la culture scientifique, d’assister à une conférence ou à la présentation d’un livre publié par un enseignant chercheur.

Programme du  jeudi 08 décembre 2016

Bibliothèque universitaire de Luminy à 12h15. Comprendre et connaître sa mémoire. Pourquoi comprendre et connaître sa mémoire peut aider à réussir son année universitaire. Conseils et astuces pour mieux réussir dans ses études.

Christophe Rodo, Doctorant à Aix-Marseille université

Bibliothèque universitaire de Saint-Charles à 12h15 présentation d’un ouvrage sur les calanques de Marseille; d’un passé industriel à un présent tourné vers la biodiversité.   Les calanques de Marseille offrent une situation paradoxale de pollution passée et présente et de forte biodiversité: Que peut-on en apprendre pour mieux gérer ce territoire pour le futur ? http://catalogue.univ-amu.fr/cgi-bin/koha/opac-detail.pl?biblionumber=959691

Isabelle Laffont-Schwob, Enseignant-Chercheur AMU/CNRS/IRD/UAPV

Bibliothèque universitaire de Saint-Jérôme à 12h15 Flânerie autour des livres rares et précieux de la BU. Parmi les trésors de la Réserve patrimoniale de la BU Saint-Charles, venez découvrir quelques très belles pièces d’un grand intérêt scientifique et esthétiquement superbes.

Pierre Ponsot,  Bibliothécaire à Aix-Marseille université

polypodium_vulgare_moore2Polypodium vulgare in The Ferns of Great Britain and Ireland / By Thomas Moore…, ed. by John Lindley…, nature-printed by Henry Bradbury .- London: Bradbury and Evans, 1855. Licence domaine public, source Wikimedia Commons.

 

 

Exposition Le canon et l’éprouvette, La faculté des sciences de Marseille de 1914 à 1918

La présente exposition s’inscrit dans le cadre des célébrations du Centenaire de la Première Guerre Mondiale qui en cette année 2016 verra comme temps forts les commémorations nationales des deux grandes batailles de Verdun et de la Somme en 1916.

Le Département sciences et technologies d’Aix-Marseille université s’associe à cet hommage et vous propose de découvrir, les différents aspects de la vie universitaire à la Faculté des Sciences de Marseille, à travers des documents d’archives, des objets et des ouvrages de cette période, conservés dans les fonds patrimoniaux de la bibliothèque universitaire de Saint –Charles.

En 1911 sur le plateau Saint-Charles, à proximité de la gare, débutent  les travaux de construction dite  de  la « nouvelle faculté » des sciences. Mais dès le commencement  du conflit,  le port de Marseille devient la plaque tournante d’importantes troupes de multiples nationalités qui combattent sur le front français mais aussi sur le front oriental.

Le campement de la 16e compagnie du Train sur le plateau Saint-Charles, 1914. Edouard Cornet. Archives de Marseille AMM 115Fi 1390
Le campement de la 16e compagnie du Train sur le plateau Saint-Charles, 1914.
Edouard Cornet. Archives de Marseille AMM 115Fi 1390

Beaucoup  de blessés affluent aussi et la Faculté est réquisitionnée. L’armée ainsi qu’un hôpital s’installent sur le site. Saint-Charles fait partie des hôpitaux temporaires qui renforcent les établissements militaires ou civils permanents de la ville. Durant la guerre on dénombre près de 4 millions d’hommes qui transiteront par Marseille.

La Faculté des sciences lors du conflit paye un lourd tribut en pertes humaines. Cela atteint aussi bien les étudiants, enseignants et agents de l’université.

L’activité scientifique et intellectuelle reste cependant active et voit durant cette période paraître un nombre non négligeable de publications scientifiques ainsi que le maintien de la continuité des cours.

Plusieurs enseignants de la Faculté seront mis directement à contribution pour l’effort de guerre. En rapport avec leurs travaux et recherches, ils participent activement à différentes études et mises en applications sur le théâtre des opérations, créant de multiples appareils de détections, des postes mobiles de radiographie, ou apportant leurs compétences aux recherches en balistique, mais aussi en chimie, dans l’élaboration d’explosifs.

Cette guerre donne naissance à une « science moderne » notamment avec l’utilisation des gaz chimiques mais aussi avec une multitude d’innovations dévastatrices. Elle se met au service des armées en étroite collaboration avec l’industrie et  s’éloigne  de son idéal de « pureté » et d’universalité.

L’exposition sur la Grande Guerre intitulée « Le canon et l’éprouvette: la faculté des sciences de Marseille, 1914-1918 » se tient du mardi 29 mars au 15 juin 2016 sur 4 sites:

– du mardi 29 mars au vendredi 29 avril 2016 à la BU Saint-Charles

– du lundi 02 mai au vendredi 13 mai 2016 à la BU Saint-Jérôme

– du mardi 17 mai au vendredi 27 mai 2016 à la BU de Luminy

– du mercredi 07 juin au 21 juin au  Pharo au siège d’AMU

Entrée libre et gratuite

Alguier des frères Crouan

Article rédigé en collaboration avec Johann Berti.

Crouan Frères. Algues marines du Finistère: 1, Fucoïdées. 1852 (Bibliothèque universitaire Saint-Charles, Res 10030/1) © cicrp - photo Odile Guillon
Crouan Frères. Algues marines du Finistère: 1, Fucoïdées. 1852
(Bibliothèque universitaire Saint-Charles, Res 10030/1)
© CICRP – photo Odile Guillon

Crouan, Pierre-Louis (1798-1871), Crouan, Hippolyte-Marie (1802-1871)
Algues marines du Finistère, 1852, 3 vol., in-8°.

On aime à se reposer l’esprit sur ces
charmantes plantes, à les examiner
sous tous les rapports, car on ne les
connaîtrait qu’imparfaitement si
l’on se bornait à l’étude de leurs
formes extérieures…
Crouan, Frères

Pierre-Louis et Hippolyte-Marie Crouan sont deux frères pharmaciens nés à Brest. Passionnés de botanique, ils herborisent et publient dans plusieurs revues scientifiques à partir de 1833. Chemin faisant, ils correspondent avec les meilleurs spécialistes européens des algues.

Ils déposent au Musée ou Cabinet d’Histoire Naturelle du jardin botanique de Brest, en 1835, un tableau composé de 150 algues, qualifié par ses auteurs d’ébauche. Ce travail préfigure et porte en soi la genèse de futurs projets. Ce tableau algologique sera détruit en 1944, lié aux importants bombardements que la ville de Brest a subis durant cette période.

L’ alguier

Crouan Frères. Algues marines du Finistère: 2, Floridées. 1852 (Bibliothèque universitaire Saint-Charles, Res 10030/2) © CICRP - photo Odile Guillon
Crouan Frères. Algues marines du Finistère: 2, Floridées. 1852
(Bibliothèque universitaire Saint-Charles, Res 10030/2)
© CICRP – photo Odile Guillon

En 1852 les frères Crouan publient à compte d’auteur, en 50 exemplaires seulement, un document exceptionnel en 3 volumes : Algues marines du Finistère. Il s’agit d’un herbier d’algues (alguier) qui rassemble 404 échantillons d’algues du Finistère. Ces 404 échantillons sont classés par familles, rassemblées donc en 3 volumes (1 : Fucoïdées ; 2 : Floridées ; 3 : Zoospermées) et sous-familles.

Chaque page de l’ouvrage porte une espèce d’algue séchée et collée (exsiccata) accompagnée d’une étiquette imprimée qui précise le nom de l’espèce, cite les auteurs principaux qui ont décrit ou figuré ces plantes, le lieu et l’époque précis de la récolte.

Ils citent dans la préface le botaniste suisse Augustin Pyrame de Candolle, auteur notamment du Traité élémentaire de la botanique.
Ils optent pour un format d’ouvrage in octavo car les trois-quarts au moins des algues, ne nécessitent pas une autre taille. Pour les grandes espèces ils choisiront des rameaux. Le format in-8° présente aussi l’avantage d’être portatif et pratique pour la consultation. Ils ont identifié et nommé plus d’une vingtaine d’espèces d’algues jusqu’ici inconnues. Certaines espèces portent leur nom, les Crouania. Il a fallu 15 années aux frères Crouan pour mener à bien ce travail colossal et la collecte de 20 000 échantillons.

Les algues sont classées selon le Species Algorum de Carl Adolf Agardh, botaniste suédois, professeur à l’université de Lund. Il est considéré comme l’un des pères de l’algologie. Son fils Jacob Georg Agardh deviendra aussi un algologue notoire.

Crouan Frères. Algues marines du Finistère: 3, Zoospermées. 1852 (Bibliothèque universitaire Saint-Charles, Res 10030/3) © CICRP - photo Odile Guillon
Crouan Frères. Algues marines du Finistère: 3, Zoospermées. 1852
(Bibliothèque universitaire Saint-Charles, Res 10030/3)
© CICRP – photo Odile Guillon

Exceptionnel, ce document préparé par les auteurs eux-mêmes, en plus de son intérêt scientifique, l’est à plus d’un titre : d’une part, seuls 50 exemplaires sont conservés de par le monde, dont quelques uns en France, et certains en mauvais état. L’exemplaire de la BU Saint-Charles, qui plus est en bon état, est donc déjà en soi une rareté.

D’autre part, l’état de conservation de cet herbier d’algues, ainsi que la « poésie » qui se dégage de chaque page, procurent à l’observateur un bonheur sans pareil. Visuellement, nous sommes parfois à la frontière de l’art, c’est en tous cas un émerveillement à chaque page.

Comme ils l’indiquent dans leur préface (p.4, vol.1), les frères Crouan ont repris, pour dessécher les plantes marines, la méthode d’un pharmacien et algologue de Quimper, Théophile Bonnemaison, méthode dont ce dernier a livré les secrets dans un article intitulé « Essai sur les hydrophytes loculées »…

La Florule

En 1867, les Frères Crouan font paraître une étude complète (genera) de la flore (algues marines, fluviatiles et terrestres) du département, Florule du Finistère, qui, selon les spécialistes, est longtemps restée un modèle de flore locale, et qui couronne leur carrière de botanistes.

En frontispice, sur une planche en couleur, est représentée la répartition des algues sur un rocher lors d’une grande marée. En fin de volume, dessinées de la main d’Hippolyte Crouan, se trouvent 32 planches lithographiées en couleur du genera.

A noter qu’ils citent, à la fin de leur préface (P.X), la maxime « Labore et constantia » de Dodoens, qui apparaît à la fin de son Stirpium historia. Maxime placée juste après la phrase suivante : « cette Florule nous a demandé un si grand nombre d’années pour en trouver, récolter et étudier les matériaux, que nous remercions Dieu de nous avoir donné une santé et une longévité qui nous aient permis de la terminer. »

Préface page 10: Dodoens, R. Stirpium historiae pemptades sex sive libri XXX.  1616. In f°  (Bibliothèque universitaire Saint-Charles, Res 15)  © CICRP - photo Odile Guillon
Préface page 10: Dodoens, R. Stirpium historiae pemptades sex sive libri XXX.
1616. In f° (Bibliothèque universitaire Saint-Charles, Res 15)
© CICRP – photo Odile Guillon

L’ensemble de leurs travaux : herbiers, manuscrits, dessins et autres collections sont conservés à la Station de Biologie Marine de Concarneau du Muséum National d’Histoire Naturelle et du Collège de France.

NB: ce billet a été rédigé à partir d’une présentation de J. Berti, conservateur et P. Ponsot, bibliothécaire, dans le cadre des « Mercredis du patrimoine d’AMU » le 06 mai 2015 à la Bibliothèque universitaire de Saint-Charles, Service commun de documentation d’Aix-Marseille Université.

Références bibliographiques

AGARDH, C.-A. Species algarum rite cognitae, cum synonymis, differentiis specificiis et descriptionibus succinctis. T.1 : Volumen premium. Gryphiswaldiae: Mauritius , 1821-1823. 2 vol. en 1 : pp.1-168, pp., 169-531 ; in-8°

AGARDH, C.-A. Species algarum rite cognitae, cum synonymis, differentiis specificis et descriptionibus succinctis. T. 2 : Voluminis secundi sectio prior . – Gryphiswaldiae : Sumtibus Ernesti Mauritii , 1828 . – 1 vol. (LXXVI-189 p.) ; in-8°

AGARDH, J. G. Algae maris Mediterranei et Adriatici : observationes in diagnosin specierum et dispositionem generum. Parisiis : apud Fortin, Masson et Cie , 1842. 1 vol. : X-164 p. ; in-8°

BONNEMAISON, Th. Essai sur les hydrophytes loculées (ou articulées) de la famille des épidermées et des céraminées. Mémoires du Muséum d’histoire naturelle, 1828, tome 16, p. 49-148

CANDOLLE, A. P. de. Théorie élémentaire de la botanique, ou exposition des principes de la classification naturelle et de l’art de décrire et d’étudier les végétaux. Paris, Déterville, 1813. VIII-500-[28] p. ; in-8°
CROUAN, P.-L., CROUAN H.-M. Algues marines du Finistère / recueillies et publiées par Crouan frères. 1, Fucoidées. Brest : Crouan frères, 1852, 112 pl.

CROUAN, P.-L., CROUAN, H.-M. Algues marines du Finistère / recueillies et publiées par Crouan frères . 2, Floridées. Brest : Crouan frères, 1852, pl. 113 à 322

CROUAN, P.-L., CROUAN H.-M. Algues marines du Finistère / recueillies et publiées par Crouan frères . 3, Zoospermées. Brest : Crouan frères / 1852, pl. 323 à 404
CROUAN, P.-L., CROUAN H.-M. Florule du Finistère : Contenant les descriptions de 360 espèces nouvelles de sporagames, de nombreuses observations et une synonymie des plantes cellulaires et vasculaires qui croissent spontanément dans ce département; accompagnées de trente-deux planches où est représentée l’organographie, faite sur l’état vif, des fruits et des tissus de 198 genres d’algues avec la plante grandeur naturelle ou réduite plus une planche supplémentaire où sont figurés 24 champignons nouveaux. Paris : F. Klincksieck, 1867. x, 262 p. : double front., 32 pl. ; in-8°

DAYRAT, B. Les botanistes et la flore de France : trois siècles de découvertes. Paris : Publications scientifiques du Muséum national d’Histoire naturelle , 2003

DIZERBO, A.-H. Les algologues finistériens du passé : Christophe-Paul, Sire de Robien, Guy du Dresnay, Théophile Bonnemaison, Bachelot de La Pilaye, les frères Crouan, Eugène de Créac’hquérault. Bulletin de la société archéologique du Finistère, 1994, Tome CXXIII, p. 439-444

DIZERBO, A.-H. Apothicaires et pharmaciens de Basse-Bretagne. Rennes : Imp. Riou-Reuzé, 1951, 160 p. Thèse : Thèse doctorat : Pharmacie : Strasbourg : 1951

DIZERBO, A.-H. Les frères Crouan, botanistes et pharmaciens brestois. Cahiers de l’Iroise (Les), 1955, n° 5, p. 36-38

DODOENS, R. Stirpium historiae pemptades sex sive libri XXX. Antverpiae : ex officina Plantiniana apud Balthasarem et Ioannem Moretos , 1616 . – [XIV-] 872 [-IXVI] p. : fig. ; In-f°

GUEGUEN, F. Etude sur la vie et l’ oeuvre des frères Crouan, botanistes brestois. Bulletin de la Société mycologique de France, 1909, Tome XXV, 1er fascicule, p. 69-78

HESSE, M. Lettre de M. Hesse à M. le Président de la Société botanique de France. Bulletin de la Société Botanique de France. 1872, 19 :2 , 76-79

HESSE, M. Notice sur les frères Crouan. Revue des sociétés savantes publiée sous les hospices du Ministère de l’Instruction publique: Sciences mathématiques, physiques et naturelles, 1872, Tome VI, 2ième série, p. 22-25

Sitographie

L’alguier des Frères Crouan a été numérisé par l’université de Bourgogne qui en possède un exemplaire [en ligne] :
http://serres.u-bourgogne.fr/rubrique.php3?id_rubrique=216 [consulté le 20 avril 2015]

Dans une vidéo mise en ligne, un enseignant chercheur, Humbert, C. de l’université de Bourgogne présente cet alguier, avec de très belles images à l’appui [en ligne] :
https://www.dailymotion.com/video/xfn372_l-alguier-des-freres-crouan_school
[consulté le 20 avril 2015]

Legal, Yves. Le trésor de deux algologues du XIXe [en ligne] :
http://www.espace-sciences.org/archives/science/16722.html [consulté le 20 avril 2015]

Enfin, il faut noter que dans son exposition « La Mer, terreur et fascination » (2005), la BnF a présenté des planches de cet alguier. L’exposition virtuelle en met 3 à l’honneur [en ligne] :
http://expositions.bnf.fr/lamer/feuille/index.htm [consulté le 20 avril 2015]