Archives par mot-clé : Grande Guerre

Exposition Le canon et l’éprouvette, La faculté des sciences de Marseille de 1914 à 1918

La présente exposition s’inscrit dans le cadre des célébrations du Centenaire de la Première Guerre Mondiale qui en cette année 2016 verra comme temps forts les commémorations nationales des deux grandes batailles de Verdun et de la Somme en 1916.

Le Département sciences et technologies d’Aix-Marseille université s’associe à cet hommage et vous propose de découvrir, les différents aspects de la vie universitaire à la Faculté des Sciences de Marseille, à travers des documents d’archives, des objets et des ouvrages de cette période, conservés dans les fonds patrimoniaux de la bibliothèque universitaire de Saint –Charles.

En 1911 sur le plateau Saint-Charles, à proximité de la gare, débutent  les travaux de construction dite  de  la « nouvelle faculté » des sciences. Mais dès le commencement  du conflit,  le port de Marseille devient la plaque tournante d’importantes troupes de multiples nationalités qui combattent sur le front français mais aussi sur le front oriental.

Le campement de la 16e compagnie du Train sur le plateau Saint-Charles, 1914. Edouard Cornet. Archives de Marseille AMM 115Fi 1390
Le campement de la 16e compagnie du Train sur le plateau Saint-Charles, 1914.
Edouard Cornet. Archives de Marseille AMM 115Fi 1390

Beaucoup  de blessés affluent aussi et la Faculté est réquisitionnée. L’armée ainsi qu’un hôpital s’installent sur le site. Saint-Charles fait partie des hôpitaux temporaires qui renforcent les établissements militaires ou civils permanents de la ville. Durant la guerre on dénombre près de 4 millions d’hommes qui transiteront par Marseille.

La Faculté des sciences lors du conflit paye un lourd tribut en pertes humaines. Cela atteint aussi bien les étudiants, enseignants et agents de l’université.

L’activité scientifique et intellectuelle reste cependant active et voit durant cette période paraître un nombre non négligeable de publications scientifiques ainsi que le maintien de la continuité des cours.

Plusieurs enseignants de la Faculté seront mis directement à contribution pour l’effort de guerre. En rapport avec leurs travaux et recherches, ils participent activement à différentes études et mises en applications sur le théâtre des opérations, créant de multiples appareils de détections, des postes mobiles de radiographie, ou apportant leurs compétences aux recherches en balistique, mais aussi en chimie, dans l’élaboration d’explosifs.

Cette guerre donne naissance à une « science moderne » notamment avec l’utilisation des gaz chimiques mais aussi avec une multitude d’innovations dévastatrices. Elle se met au service des armées en étroite collaboration avec l’industrie et  s’éloigne  de son idéal de « pureté » et d’universalité.

L’exposition sur la Grande Guerre intitulée « Le canon et l’éprouvette: la faculté des sciences de Marseille, 1914-1918 » se tient du mardi 29 mars au 15 juin 2016 sur 4 sites:

– du mardi 29 mars au vendredi 29 avril 2016 à la BU Saint-Charles

– du lundi 02 mai au vendredi 13 mai 2016 à la BU Saint-Jérôme

– du mardi 17 mai au vendredi 27 mai 2016 à la BU de Luminy

– du mercredi 07 juin au 21 juin au  Pharo au siège d’AMU

Entrée libre et gratuite

Le fonds Norton Cru à la BU de Lettres d’Aix-en-Provence

L’histoire des documents ayant appartenu à Jean Norton Cru, sacralisés par la famille Cru1 et dont certains sont conservés à la Bibliothèque universitaire d’Aix, est assez étonnante : en effet, ces sources ont été dispersées, en trois temps et trois lieux distincts, sans raison connue.

Un des ouvrages annotés de la main de J. Norton Cru, ayant servi pour Témoins: André Pézard, Nous autres à Vauquois, Paris, Renaissance du livre, s.d. Res 106601.
Un des ouvrages annotés de la main de J. Norton Cru, ayant servi pour Témoins: André Pézard, Nous autres à Vauquois, Paris, Renaissance du livre, 1918. Res 106601.

Hélène Vogel, jeune sœur de N. Cru, a réuni et donné la correspondance de guerre de Norton Cru, conservée précieusement, à un centre de recherche dirigé par Pierre Guiral, professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Provence et ami de la famille.  Ces lettres ont été oubliées, exhumées et publiées en 20072. On trouvera dans cet ouvrage une biographie familiale utile pour apprécier le parcours atypique des sœurs et frères Cru. La correspondance de guerre se trouve désormais conservée aux Archives de Marseille.

Carte d'état-major annotée de la main de Jean Norton Cru (feuille Romilly-sur-Seine).
Carte d’état-major annotée de la main de Jean Norton Cru (feuille Romilly-sur-Seine).

Indépendamment du don précédent, la veuve de Norton Cru, Rose Cru, et Hélène Vogel ont offert à la bibliothèque universitaire de la Faculté d’Aix3, les ouvrages de travail et cartes d’état-major de N. Cru qui portent les traces de sa lecture attentive, scrupuleuse.  Beaucoup de ces ouvrages, marqués de la main de Norton Cru, donnent à voir ses gestes d’utilisateur qui place des repères pour accompagner de futures recherches. On y découvre le professeur N. Cru, correcteur, dont l’exigence peut sanctionner toute erreur ou remarquer les qualités, au stylo noir ou rouge. N. Cru couche ses impressions immédiates sur les premières pages de ses livres, puis accomplit diverses relectures qui nourrissent une réflexion plus générale sur l’écriture de la guerre. Ces annotations offrent un regard précieux sur la préparation de Témoins4.

André Pézard, Nous autres à Vauquois, Paris, Renaissance du livre, 1918. Page de titre et garde avec des notes manuscrites de Jean Norton Cru. Res 106601.
André Pézard, Nous autres à Vauquois, Paris, Renaissance du livre, 1918. Page de titre et page de garde avec des notes manuscrites de Jean Norton Cru. Res 106601.

Au delà des ouvrages de travail, la Bibliothèque conserve sous la cote MS 75 des manuscrits et tapuscrits de la famille Cru, en particulier, le journal de guerre d’Albert Cru et le texte anglais d’une conférence de Norton Cru réalisée en 1922 à Willams College. De nombreuses coupures de presse, réunies par la famille, relatent la réception de Témoins.

Le Crapouillot, numéro d’août 1930 où a paru un article de J. Norton Cru sur Témoins.

Enfin, après le décès de son mari, Hélène Vogel a déposé aux Archives Municipales de Marseille (AMM) de nombreux documents relatifs aux travaux scientifiques de son mari5, incluant un corpus important de courrier familial et professionnel expédié à N. Cru. Ces lettres évoquent le travail de Témoins et les nombreuses réflexions échangées avec les auteurs.

Marie-Françoise Attard-Maraninchi est chercheur au sein de l’UMR TELEMME (Temps, Espaces, Langages, Europe Méridionale-Méditerranée) à Aix-Marseille Université. Spécialiste d’histoire contemporaine, elle a consacré ses travaux à la présence des Corses à Marseille, à l’excursionisme marseillais à la fin du XIXe et au XXe siècle et à la Première guerre mondiale. Dans ce cadre, elle a publié de nombreuses études autour de la figure de Jean Norton Cru et de la place du témoignage dans la construction historiographique de la Grande Guerre comme objet historique.

  1. Les sœurs de Norton Cru ont conservé ses lettres de guerre, dont certaines sont annotées par la plus jeune sœur, Hélène Vogel. Celle-ci en mesure l’importance, et les confie au professeur Pierre Guiral. Mme Guiral a rapporté qu’Hélène Vogel les considérait « comme un trésor » (Entretien Mme Guiral, 15 fév. 2006). []
  2. Jean Norton Cru, Lettres du front et d’Amérique 1914-1919, éditées par M.-F. Attard-Maraninchi et R. Caty, préface de J.-Mar Guillon, Aix, Publication de l’Université de Provence, coll. « Le temps de l’histoire », 2007, 398 p. []
  3. H. Vogel a rédigé un article biographique publié par les Annales de la Faculté des Lettres et Sciences humaines d’Aix-en-Provence, « Jean Norton Cru. Sa vie par rapport à Témoins », t. XXXV, p. 37 – 68, 1961. La plus grande partie de cet article a été publiée en annexe d’une réédition de J. Norton Cru, Du Témoignage, Paris, éd. J. –J. Pauvert, coll. « Libertés », 48, 1967. []
  4. Voir l’édition de Témoins de 2006. []
  5. Théodore Vogel, diplômé de l’Ecole supérieure d’électricité de Paris, docteur en sciences physiques, chargé de recherche au CNRS, était un acousticien de renommée internationale. []

Exposition: vers un droit dans la guerre

Dans la suite des expositions présentées dans les différentes bibliothèques de l’Université autour de la mémoire de la Grande Guerre, la BU Droit aborde le thème par le biais du droit international.

Exposition visible à la BU Droit Schuman à ses heures d’ouverture, du 9 janvier au 3 avril 2015.

Conception: Nadia Corneau, Ghislaine Colombo, Marlène Gallerini, Yves Gemini.

En cours: la médecine pendant la Grande Guerre à la BU Médecine-Odontologie

Affiche de l'exposition

A l’occasion du centenaire du déclenchement de la Première Guerre Mondiale, les BU de Santé vous proposent de découvrir certains aspects de la médecine militaire française, à travers une sélection de leurs ouvrages de l’époque.

Exposition visitable dans l’espace patrimonial de la Faculté de médecine, à l’entrée de la bibliothèque de Médecine-Odontologie, jusqu’au 24 novembre 2014.

En complément de l’exposition, un choix d’ouvrages récents et empruntables est à votre disposition au rez-de-chaussée de la bibliothèque.

Adresse : campus Timone, 27 bd Jean Moulin, Marseille 5e. Entrée libre aux heures d’ouverture de la bibliothèque.

Dernier jour : la Faculté de droit d’Aix pendant la Grande Guerre

L’effort de guerre, en août 1914, concerne l’ensemble de la société. 4 millions d’hommes transitent par la gare de l’Est pour rejoindre le front. Parmi ces hommes beaucoup sont étudiants et professeurs à la faculté de droit d’Aix-en-Provence ; 76 d’entre eux ne reviendront pas. Le doyen Bry exhorte ceux qui sont restés à combattre par le travail intellectuel et l’approfondissement du savoir. Cette guerre a tout autant mobilisé les corps et les esprits de ces universitaires : rendons leur hommage !

Du 21 mai au 17 octobre 2014, la BU Droit, économie et gestion Schuman a commémoré la 1ère Guerre mondiale en exposant documents et archives retraçant la vie de la Faculté de droit pendant cette période.

Exposition ouverte à tous, à l’accueil de la bibliothèque et à ses horaires d’ouverture.

http://bu.univ-amu.fr/bu-schuman-droit

Appelés au front en août 1914

Appelés au front montant dans un train en août 1914.